Le collectif La Locale a développé l’idée d’un tiers-lieu dans l’ancien hôtel-restaurant abandonné du Pré Vert, au cœur de Rabastens.

Un tiers lieu c’est un espace d’accueil de personnes et de compétences variées qui n’ont pas vocation à se côtoyer. Un “entre” le domicile et l’entreprise… Un endroit structurant qui rassemble le social, l’économique et le culturel !  

Le projet consistait à associer sur ce site grandiose la dynamique d’un espace de travail partagé à un lieu de rencontres et de collaborations. Et de permettre à des travailleurs indépendants de croiser des salariés en télétravail, des artistes, des associations et bien sûr les habitants de Rabastens !

Le Pré Vert est un lieu culturel ouvert à la mixité des savoirs, des métiers, des cultures, des âges, des origines etc.

C’est un lieu d’expression citoyenne où l’on apprend à vivre, travailler et consommer autrement, à coopérer de manière transversale sans autorité supérieure ou hiérarchie imposée.

Photo: ch.core  

Le Lieu

Site unique dans le Tarn, ce lieu offre à tout un chacun de s’adonner à des projets ou des activités liées au numérique et à la culture.

Il se déploie sur plus de 1000 m² en trois niveaux et trois bâtiments agrémentés d’un vaste jardin.

Le bâtiment principal a été édifié au début du 18 ème siècle. Toute la communauté installée ou pratiquant le Pré Vert participe à la réhabilitation de ce haut-lieu du patrimoine rabastinois. 

Idéalement situé, le Pré Vert est accessible à pied, en vélo, en bus, en train ou voiture.

Il offre flexibilité (accueil ponctuel, transitoire ou permanent), des  équipements et espaces mutualisés, accessible 24 h/24 et 365 jours par an pour les usagers réguliers.

Pourquoi?

  • Rompre avec l’isolement, le stress au travail

  • Faciliter l’installation, développer & faire connaître les activités indépendantes

  • Mutualiser les compétences et encourager les projets collaboratifs

  • Dynamiser la vie économique et culturelle des territoires

  • Créer du lien social, favoriser la mixité

  • Réinventer les relations intergénérationnelles

  • Favoriser l’intelligence collective, la sérendipité et la coopération

  • Permettre à chacun de se réapproprier des savoir-faire

  • Réduire les déplacements pendulaires

Quelques dates ...

15/16 septembre 2018 : Portes Ouvertes – Journées du patrimoine

Novembre 2018 : Lancement de la campagne de crowdfunding

27 novembre 2018 : Signature du bail professionnel (6 ans, renouvelable)

9 décembre 2018 : Portes ouvertes « Vide Pré Vert » avec appel aux dons

Janvier 2019 : Démarrage des travaux d’électricité Aménagement des parties communes et tournage de l’émission ” Ensemble c’est mieux ” de France 3

Mars 2019 : Ouverture des espaces locatifs aux professionnels

mars 2019: ouverture des espaces de coworking nomade (10 postes)

21/22 septembre 2019: inauguration du tiers lieu à l’occasion des Journées du Patrimoine

 

 

La demande:

D’après notre enquête sur le territoire plus de 50 candidats aux profils multiples étaient intéressés pour intégrer le Pré Vert  (graphistes, illustrateurs, journalistes,ingénieurs, traducteurs, cuisiniers, informaticiens, libraires, plasticiens…). 

Parmi eux : Atelier Kunstart – Kopen (facilitateur ESS) – Association Wombéré – La Mine Graphique – La Médiagraphe – Omegame – Radio Octopus – Atelier Echoes – Brasserie Gilbert’s – Les Gourmandises d’Alice – Keikook – Humeurs & saveurs – Le Saint Lundi – Le Fournil de Tulipe – MP Formation – Signes pour tous – Secours Populaire – Artéa – Art’mony – La Compagnie d’Henry (théâtre) – Motifs Valables – Fluctus (observation par satellite) – Jérôme Sié (journaliste illustrateur) – Sébastien Lizon (traducteur) – Yvonne Calsou (plasticienne) – Sébastien Goethals (dessinateur) – Cécile Costa, Mélanie White (arts du vivant) – Marie Arnaud (artiste peintre) – Le Kiosque (librairie solidaire) et bien d’autres…

Fermer le menu